Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

dimanche 28 mai 2017

Fabien Gâche en Podcast à France Culture



Jusqu’où les salariés sont-ils prêts à aller pour sauver leur emploi ?

Nous sommes en 2004. A Vénissieux, dans le Rhône, l’usine Bosch risque de fermer. La direction du groupe en a brandi la menace. Seule alternative proposée aux salariés : renoncer aux 35h de travail hebdomadaire et accepter 3 années de modération salariale, en échange du maintien de l’activité. Deux syndicats signent l’accord, confortés par un vote massif des salariés.

A l’époque, l’affaire Bosch fit grand bruit. Aujourd’hui, de tels accommodements passeraient presque inaperçus. Les accords de compétitivité, ou accords de maintien dans l’emploi (selon que l’on vive sous un gouvernement de droite ou un gouvernement de gauche) sont devenus fréquents. L’industrie automobile en est l’exemple le plus probant : accord en mars chez Renault, accord la semaine dernière chez PSA Peugeot-Citroën.

Antonio Da Costa, Anne Valleron et Fabien Gâche FR © Radio France

  Fabien Gâche sur France Culture

Réécouter l'émission Du Grain à moudre du 28 Octobre 2013

 

A chaque fois, la logique est identique : les directions des entreprises s’engagent, si ce n’est à maintenir l’emploi, en tout cas l’activité, à condition que les salariés acceptent une modification de leur contrat de travail.

Un cadre légal existe d’ailleurs désormais pour accueillir ce genre de négociations : l’ANI, l’accord national interprofessionnel, signé par une majorité de partenaires sociaux en janvier dernier et validé par le Parlement en juin.

Les plus optimistes y verront une forme apaisée et moderne de dialogue social au sein de l’entreprise. Les plus hostiles un moyen de chantage utilisé par le patronat, en période de fort chômage, pour détricoter le contrat social.

 

Qui est en ligne

Nous avons 124 invités et aucun membre en ligne

 

Dernière mise à jour des actualités

- lundi 27 mars 2017 à 14:21 -

 

Votre adresse IP : 54.198.28.190

ENTRER EN CONTACT

CGT Renault
119 rue du point du jour
92100 - Boulogne-Billancourt

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Skype: cgt_renault_rueil

 

Cliquez pour vous y rendre

 

dimanche 28 mai - 12 H 24 Min

PHOTOS - MANIFESTATIONS

Faire défiler vers le haut de la page